Pilier 3a après la retraite ?

Si vous con­ti­nu­ez à exercer une acti­vi­té pro­fes­si­on­nel­le, vous pou­vez con­ti­nu­er à béné­fi­cier du 3ème pilier pen­dant cinq ans au maxi­mum après l’âge nor­mal de la retrai­te. Pen­dant cet­te péri­ode, vous pou­vez con­ti­nu­er à effec­tu­er des ver­se­ments.

Montant maximal inchangé

La défi­ni­ti­on du mon­tant maxi­mum ne chan­ge pas. Cela vaut éga­le­ment si vous tra­vail­lez au-delà de l’â­ge nor­mal de le retrai­te :

  • Si vous êtes affi­lié à une cais­se de retrai­te, vous pou­vez ver­ser CHF 6’826 au maxi­mum.
  • Si vous ne pay­ez pas (ou plus) de coti­sa­ti­ons à une cais­se de retrai­te, vous pou­vez ver­ser un mon­tant plus important (mais pas plus de 20 % du revenu net du tra­vail).

Montant maximum reste également inchangé l’année de la retraite

La règ­le sus­men­ti­onnée s’ap­p­li­que éga­le­ment à l’an­née de la retrai­te. Si vous êtes affi­lié à une cais­se de retrai­te, vous pou­vez ver­ser le mon­tant maxi­mum du troi­siè­me pilier même si vous ne tra­vail­lez qu’u­ne frac­tion de l’an­née. Si vous n’a­vez plus de cais­se de retrai­te, le mon­tant maxi­mum est basé sur le grand 3ème pilier. Ceci est sou­mis à la restric­tion bien con­nue selon laquel­le la coti­sa­ti­on ne peut pas dépas­ser 20 % de vos reve­nus réels net gagnés au cours de l’an­née de la retrai­te.

Revenu net gan­gé
(après déduc­tion de l’AVS/AI/APG/AC)
mon­tant maxi­mum auprès de la cais­se de retrai­te
(CHF 6’826)
mon­tant maxi­mum sans cais­se de retrai­te
(CHF 34’128 bzw. 20 %)
CHF 10’000CHF 6’826CHF 2’000
CHF 50’000CHF 6’826CHF 10’000
CHF 100’000CHF 6’826CHF 20’000
CHF 250’000CHF 6’826CHF 34’128

Est-il encore judicieux de faire un dépôt l’année de la retraite ?

Il n’est pas pos­si­ble de répond­re à cet­te que­sti­on de maniè­re géné­ra­le : Cela dépend de vot­re lieu de rési­dence, de vot­re revenu impo­sable l’an­née de vot­re retrai­te et du mon­tant du capi­tal de retrai­te que vous tou­che­rez la même année.

  1. Cal­cu­lez com­bi­en d’im­pôts vous pou­vez éco­no­mi­ser en coti­sant l’an­née de vot­re départ à la retrai­te. Si vot­re revenu impo­sable est fai­ble, c’est moins intéres­sant d’effectuer un ver­se­ment que si vot­re revenu impo­sable est éle­vée. Atten­ti­on : les pre­sta­ti­ons de retrai­te des piliers 1 et 2 à par­tir du moment de la retrai­te doiv­ent éga­le­ment être pri­ses en comp­te com­me revenu impo­sable.
  2. Cal­cu­lez le mon­tant de l’im­pôt (sup­plé­men­taire) que vous dev­rez pay­er pour per­ce­voir le capi­tal. Veuil­lez noter que tou­tes les pre­sta­ti­ons en capi­tal du régime de retrai­te de la même année sont addi­ti­onnées (c’est éga­le­ment val­ab­le pour les pre­sta­ti­ons de vot­re con­joint / par­ten­aire). Ceci est per­ti­nent car l’im­pôt sur les pre­sta­ti­ons en capi­tal est pro­gres­sif.

Une fois que vous aurez effec­tué les deux cal­culs, vous ver­rez si ça vaut réel­lement la pei­ne d’ef­fec­tu­er un ver­se­ment l’an­née de la retrai­te. Dans de nombreux cas, il peut s’a­vé­rer intéres­sant de ver­ser le mon­tant total l’an­née de la retrai­te.

Preuve que vous pouvez continuer à travailler

Pour main­tenir vot­re rela­ti­on de pré­voyan­ce 3a, vous devez four­nir à la fon­da­ti­on de pré­voyan­ce une preuve de vot­re acti­vi­té pro­fes­si­on­nel­le. Si vous êtes employé, vous pou­vez le fai­re au moy­en d’un cont­rat de tra­vail ou d’u­ne fiche de salai­re. Si vous êtes indé­pen­dant, une con­fir­ma­ti­on de vot­re la cais­se de com­pen­sa­ti­on sera en géné­ral exi­gée.

rédi­gé le 07.05.2020


Actu­el­lement, fin­pen­si­on pro­po­se des solu­ti­ons pour l’éparg­ne de libre pas­sa­ge avec des titres et des plans 1e indi­vi­du­els. Une solu­ti­on titres 3a est en cours de pla­ni­fi­ca­ti­on.