Introduction des plans 1e pour les grandes entreprises

Introduction des plans 1e dans les grandes entreprises — Quels sont les plus grands défis ?

Au nom de your­pen­si­on — fon­da­ti­on collec­ti­ve, la Hoch­schu­le Lucer­ne a rédi­gé une thè­se d’é­tu­di­ant inti­tu­lée ” Les défis de la mise en œuvre des plans 1e dans les gran­des entre­pri­ses “. Dans un pre­mier temps, des ent­re­ti­ens avec les entre­pri­ses qui uti­li­sent déjà des plans 1e ont été menés pour iden­ti­fier les défis de la mise en œuvre. Grâce à l’ex­pé­ri­ence déjà acqui­se par ces entre­pri­ses, des recom­man­da­ti­ons pour une mise en œuvre effi­cace et cib­lée pour­rai­ent être for­mu­lées dans un deu­xi­è­me temps.

La communication — la clé de l’acceptation des employés

La com­mu­ni­ca­ti­on joue un rôle essen­ti­el au cours du pro­ces­sus de mise en œuvre. En rai­son des dif­fé­ren­ces ent­re les plans 1e et les solu­ti­ons clas­si­ques de cais­se de retrai­te, les employ­és doiv­ent être infor­més de maniè­re clai­re et spé­ci­fi­que sur le plan 1e. Ils doiv­ent com­prend­re les dif­fé­ren­ces par rap­port à la solu­ti­on pré­cé­den­te. Les entre­pri­ses ont choi­si d’u­ti­li­ser les cana­ux d’in­for­ma­ti­on sui­v­ants ou une com­bi­nai­son de ceux-ci : Cour­ri­ers élec­tro­ni­ques, pro­spec­tus, work­shops, réuni­ons édu­ca­ti­ves et tour­nées de pré­sen­ta­ti­on. Il est important que le pro­ces­sus de com­mu­ni­ca­ti­on soit clai­re­ment défi­ni à l’a­van­ce. Les employ­és doiv­ent rece­voir les infor­ma­ti­ons néces­saires et avoir des per­son­nes de con­ta­ct clai­res en cas d’am­bi­guï­té. Not­re tra­vail a mon­tré que dans les cas de com­mu­ni­ca­ti­on peu clai­re et insuf­fi­san­te, la rési­stance et le scep­ti­cis­me des employ­és étai­ent très import­ants.

L’accès digital — attendu par les grandes entreprises

Une aut­re con­clu­si­on de ce tra­vail est que les gran­des entre­pri­ses atten­dent pour leurs assu­rés un accès digi­tal dans le cad­re de solu­ti­ons 1e. Les assu­rés doiv­ent avoir un accès effi­cace et faci­le aux don­nées les con­cer­nant, à la stra­té­gie d’investissement avec le détail des per­for­man­ces et pou­voir modi­fier leur stra­té­gie en ligne de maniè­re indé­pen­dan­te.

Divulgation des risques et sélection de la stratégie d’investissement — les employés ont besoin d’aide

La divul­ga­ti­on des ris­ques, le pro­fi­la­ge des ris­ques et la sélec­tion de la stra­té­gie d’in­ve­stis­se­ment sont des pro­ces­sus essen­tiels pour les employ­és des plans 1e. Les travaux ont mon­tré, par exemp­le, que sans un pro­ces­sus gui­dé, les assu­rés ne sont pas con­cer­nés par le choix de la stra­té­gie d’in­ve­stis­se­ment et sont inve­stis à 95 % dans la stra­té­gie par défaut. Ce résul­tat mont­re clai­re­ment qu’ils doiv­ent être infor­més des ris­ques d’in­ve­stis­se­ment et qu’u­ne stra­té­gie d’in­ve­stis­se­ment doit être recom­man­dée en fonc­tion du pro­fil de ris­que. C’est la seu­le façon pour les assu­rés de prend­re une déci­si­on acti­ve.

Recommandations d’actions déjà mises en œuvre

Afin de rend­re la solu­ti­on 1e your­pen­si­on encore plus attrac­ti­ve pour les gran­des entre­pri­ses, les con­nais­san­ces acqui­ses ont déjà été inté­grées dans l’offre et la pla­te-for­me en ligne. Par exemp­le, le pro­ces­sus d’onboarding des nou­veaux assu­rés avec les infor­ma­ti­ons sur les ris­ques, l’établissement du pro­fil ris­que et les recom­man­da­ti­ons stra­té­giques ont entiè­re­ment été digi­ta­li­sé. Cela per­met aux assu­rés d’assurer plei­ne­ment leurs responsa­bi­li­tés et de choi­sir acti­ve­ment la stra­té­gie d’investissement qui con­vi­ent le mieux à leur situa­ti­on. En out­re, ce pro­ces­sus est adap­té à cha­que assu­ré. Ain­si, ils reçoiv­ent exac­te­ment les infor­ma­ti­ons per­son­nel­les et per­ti­nen­tes dont ils ont besoin. Par exemp­le, lors du pro­ces­sus d’onboarding, la décla­ra­ti­on des béné­fi­ci­ai­res est auto­ma­ti­que­ment et uni­que­ment adres­sée aux assu­rés non mariés, car elle n’est pas per­ti­nen­te pour les assu­rés mariés. À l’avenir, your­pen­si­on con­ti­nu­e­ra d’améliorer et d’étendre son off­re digi­tal afin de four­nir à tou­tes les entre­pri­ses et à tous les assu­rés un ser­vice trans­pa­rent, digi­tal et effi­cace.

19 décembre 2017 / Ivo Blätt­ler