Si vous quittez définitivement la Suisse ou si vous l’avez déjà fait, vous pouvez vous faire verser l’avoir de votre pilier 3a.

Cependant, vous n’êtes pas obligé de le faire. Vous pouvez continuer à laisser l’argent auprès de votre fondation 3a en suisse et ainsi bénéficier de l’exonération fiscale sur le revenu année après année. Vous devez toutefois retirer votre capital au plus tard lorsque vous atteignez l’âge ordinaire de la retraite AVS.

L’imposition est différente après un déménagement à l’étranger

Si vous êtes toujours domicilié en Suisse au moment du retrait anticipé et que vous n’avez pas encore été radié comme contribuable, vous devrez payer l’impôt sur les prestations en capital à votre canton de domicile.

Vous avez déménagé et n’êtes plus contribuable en Suisse ? L’impôt sera alors prélevé à la source. La fondation de prévoyance déduira l’impôt directement de votre avoir de prévoyance. Vous ne recevez que le montant net. Dans ce cas de figure, le montant de l’impôt ne dépend pas de votre (ancien) lieu de résidence, mais du canton de domicile de la fondation. Le canton de Schwyz a le taux d’imposition à la source le plus bas de Suisse. C’est pourquoi certaines fondations de prévoyance y ont élu domicile.

S’installer à l’étranger avant d’effectuer un retrait en capital peut présenter un avantage. L’impôt à la source au domicile de la fondation de prévoyance est souvent inférieur à l’impôt sur les prestations en capital au lieu de résidence du preneur de prévoyance. En outre, la retenue à la source peut être réclamée ou créditée sous certaines conditions.

L’avoir de la caisse de retraite ne peut être retiré que de manière limitée

La situation est quelque peu différente dans le 2ème pilier. Vous ne pouvez pas retirer la totalité du solde créditeur sans autre forme. Il est toujours possible de retirer la part sur obligatoire. En revanche, la part obligatoire ne peut être retirée que si

  • vous vous installez dans un pays hors de l’UE/AELE
  • vous vous installez dans un pays de l’UE/AELE mais n’êtes plus soumis à l’assurance obligatoire pour les risques vieillesse, décès et invalidité.

Une autre option pour bénéficier de la prestation obligatoire est le retrait anticipé EPL. Les personnes qui s’installent à leur compte peuvent également retirer de manière anticipée la part obligatoire.

Si aucun de ces cas ne s’applique, ou si vous ne souhaitez pas prendre votre retraite, vous devez transférer vos avoirs à une institution de libre passage. Tant la prestation obligatoire, que la prestation sur obligatoire peuvent y rester jusqu’à ce que vous atteigniez l’âge ordinaire de la retraite AVS. Une fois les actifs auprès d’une fondation de libre passage, l’avoir peut être retirés jusqu’à cinq ans avant ou après l’âge ordinaire de la retraite AVS. Vous conservez la possibilité de retirer le capital à tout moment si les conditions mentionnées précédemment sont réunies.

Enfin, notez qu’il n’est pas possible de transférer les actifs de votre caisse de retraite vers le système de prévoyance du nouveau pays de résidence.

Le droit à la rente AVS peut être maintenu

Vous n’épargnez aucun capital de prévoyance personnel avec vos cotisations AVS. Néanmoins, le droit à une rente AVS subsiste si :

  • vous avez payé des cotisations AVS pendant au moins un an, et
  • vous avez émigré vers un pays de l’UE/AELE ou vers un pays avec lequel la Suisse a conclu un accord de sécurité sociale.

Si vous émigrez vers un autre pays, vous perdez votre droit à une rente AVS. Il est toutefois possible de se faire rembourser les cotisations AVS versées.

Dans tous les cas, tout droit à une rente AVS doit être enregistré auprès de la caisse de compensation elle-même.