Primauté de prestations

Si le montant de la rente dépend du dernier salaire assuré, on parle alors de la primauté de prestations.

Exemple : 100’000 francs suisses de salaire, moins une déduction de coordination de 24’885 francs suisses, donne un salaire assuré de 75’115 francs suisses. 60 % du salaire assuré donne alors lieu à une rente annuelle de 45’069 CHF.

La primauté de prestations peut être très injuste. Imaginez que vous deviez accepter une réduction de salaire avant la retraite. La rente serait alors calculée sur la base du nouveau salaire inférieur. Mais vous avez payé des cotisations basées sur le salaire supérieur précédent pendant des années.

La primauté de prestations est un modèle abandonné. Seuls 6,8 % des assurés sont encore assurés dans le cadre de la primauté de prestations (2018), comme le montrent les statistiques fédérales des caisses de retraite. En 2005, ce chiffre était encore de 20 %.