Comparaison entre les ETF et les fonds indiciels

Les ETF et les fonds indi­ciels pour­suiv­ent le même objec­tif. Ils veu­lent tous deux répli­quer un indi­ce aus­si pré­cis­é­ment que pos­si­ble. Cepen­dant, ils dif­fè­rent dans la maniè­re dont ils le font. Alors que les ETF, com­me leur nom l’indique ” Exchan­ge Tra­ded Funds ”, sont négo­ciés en bour­se, les fonds indi­ciels ne sont pas cotés. Les fonds indi­ciels ne peu­vent être obte­nus qu’auprès de l’émetteur, ce qui con­sti­tue une restric­tion mais pré­sen­te aus­si des avan­ta­ges. Par exemp­le, les fonds indi­ciels nation­aux ne sont pas sou­mis au droit de tim­bre. En out­re, grâce au con­trô­le exer­cé par le grou­pe d’investisseurs, les fonds indi­ciels peu­vent récu­p­é­rer les rete­nues à la source sur les reve­nus de divi­den­des et d’intérêts dans une plus lar­ge mes­u­re que les ETF. Ils per­met­tent d’éviter les rete­nues à la source lors du pla­ce­ment des avoirs de pré­voyan­ce.

ETFfonds indi­ciels
Objec­tifrépli­quer un indi­ce aus­si pré­cis­é­ment que pos­si­blerépli­quer un indi­ce aus­si pré­cis­é­ment que pos­si­ble
Cotée en bour­seouinon
Fixa­ti­on des prixen con­ti­nu pen­dant les heu­res de bour­sequo­ti­di­en­ne (NAV)
Liqui­di­téen fonc­tion de la tail­le de l’ETF ou du volu­me des tran­sac­tionsliqui­di­té illi­mi­tée (thé­o­ri­que)
Exé­cu­ti­on des tran­sac­tionspen­dant les heu­res de bour­seune seu­le fois par jour, règle­ment après la clô­tu­re de la négo­cia­ti­on
Coûts des
tran­sac­tions
cour­ta­ge, bid-ask-spreadspread des émis­si­ons et des rachats
Droit de tim­bre0.075 % pour les ETF nation­aux
0.15% pour les ETF étran­gers
Pas de droit de tim­bre pour les fonds nation­aux
0.15 % lors de la sou­scrip­ti­ons des fonds étran­gers
Ris­que de con­t­re­par­tiepour la mise en oeu­vre syn­thé­tique / le prêt et l’empr­unt des titrespour le prêt et l’empr­unt des titres
Rete­nue à
la source
rem­bour­se­ment limi­télar­ge­ment pos­si­ble pour les fonds de pen­si­on con­trô­lés par un group d’in­ve­stis­seurs

Quand faut-il choisir l’un ou l’autre ?

Les fonds indi­ciels sont pré­fé­ra­bles aux ETF si l’investissement doit être à long ter­me et fis­ca­le­ment opti­mi­sé (pré­voyan­ce retrai­te). Les ETF con­vi­en­nent aux opé­ra­ti­ons à court ter­me, car ils sont cotés en bour­se et peu­vent donc explo­i­ter les fluc­tua­tions de prix à court ter­me. La que­sti­on est de savoir dans quel­le mes­u­re il est logi­que d’acheter un pro­du­it de fonds pas­sif pour s’engager dans un tra­ding actif. Com­me le mon­t­rent les étu­des, une gesti­on acti­ve n’apporte pas de val­eur ajou­tée à long ter­me. En revan­che,  il en résul­te des coûts plus éle­vés dus aux frais de tran­sac­tion (frais de cour­ta­ge, droits de tim­bre, etc.). En par­ti­cu­lier lorsque les ETF sont déte­nus en tant qu’actifs de retrai­te, la que­sti­on se pose de savoir si les fonds indi­ciels ne serai­ent pas plus appro­priés. Con­tr­ai­re­ment aux ETF, ils peu­vent récu­p­é­rer la rete­nue à la source sur les divi­den­des étran­gers et les reve­nus d’intérêts grâce au con­trô­le des inve­stis­seurs.

Avan­ta­ges des ETF :

  • Pos­si­bi­li­té de tra­ding actif grâce à la cota­ti­on en bour­se.
  • Plus gran­de gam­me / plus gran­de varié­té de pro­duits de fonds.

Avan­ta­ges des fonds indi­ciels :

  • Pas de frais de cour­ta­ge.
  • Pas de droits de tim­bre sur les fonds indi­ciels nation­aux.
  • Avec le con­trô­le des grou­pes d’in­ve­stis­seurs (fonds de pen­si­on), les rete­nues à la source sur les reve­nus de divi­den­des et d’in­té­rêts peu­vent être récu­p­é­rées.
  • Des liqui­di­tés thé­o­ri­que­ment illi­mi­tées.

Les ETF et les fonds indiciels sont des fonds passifs

Les ETF et les fonds indi­ciels sont tous deux des fonds pas­si­fs. Ils n’essaient pas de sur­pas­ser le mar­ché. Leur seul but est de repré­sen­ter le mar­ché le plus fidè­le­ment pos­si­ble. Pre­nons l’exemple du Swiss Mar­ket Index (SMI) : Un ETF ou un fonds indi­ciel du SMI achè­te des actions de tou­tes les socié­tés repré­sen­tées dans le SMI, pro­por­ti­on­nel­lement à leur pon­dé­ra­ti­on dans l’indice. En d’autres ter­mes, le fonds repro­du­it le plus fidè­le­ment pos­si­ble l’indice, afin de main­tenir l’écart ent­re la per­for­mance du fonds et cel­le de l’indice (tracking error) aus­si fai­ble que pos­si­ble.