Dans les plans de prévoyance LPP, la fortune épargné est investi par la caisse de retraite conjointement pour tous les employés. Tout le monde prend le même train. Les plans 1e pour la prévoyance des cadres diffèrent des plans de prévoyance ordinaires. Dans les plans 1e, les assurés choisissent individuellement la stratégie de placement pour leurs avoirs de prévoyance. Chaque assuré peut choisir la stratégie d’investissement qui convient le mieux à sa situation de vie. La commission de prévoyance peut proposer aux assurés jusqu’à dix stratégies d’investissement différentes. Cependant, selon le cadre réglementaire, l’une d’entre elle doit être à faible risque.

Les différents avantages des plans 1e

Protection contre la redistribution

Un des grands avantages des plans 1e est la protection contre la redistribution. En effet, les assurés sont crédités de la totalité des rendements de placements. Donc rien n’est détourné pour financer des promesses de rente excessives. Avec un plan 1e, une entreprise peut se positionner comme un employeur attractif pour les jeunes employés. Il donne au service de recrutement un argument qui aidera votre entreprise à se démarquer sur le marché de l’emploi.

Les risques de restructuration ne s’appliquent plus

La fondation de prévoyance 1e n’a pas l’obligation de garantir un minimum de prestations de libre passage. Les participants aux plans 1e doivent supporter eux-mêmes les pertes éventuelles. Il n’est par conséquent pas possible que la fondation collective se retrouve avec un déficit de couverture. Les risques de restructuration pour les entreprises affiliées et leurs assurés sont totalement éliminés pour les salaires assurés dans le cadre du plan 1e. Le bilan peut être libéré des obligations de retraite en introduisant un plan 1e, ce qui augmente le ratio de fonds propres et entraîne une meilleure notation (ceci selon les normes IFRS ou la comptabilité US-GAAP).

Le potentiel de rachat peut être accru

Les plans 1e peuvent être proposés à partir d’un salaire de 127’980 francs. La limite supérieure du salaire est de 853’200 francs. Cela signifie que les composantes du salaire peuvent être assurées jusqu’à concurrence de 725’220 francs. Selon le type de solution de prévoyance dont vous avez bénéficié jusqu’à présent, vous pouvez augmenter considérablement votre potentiel de rachat avec un plan 1e. Les rachats volontaires sont très populaires auprès des assurés qui souhaitent réaliser des ’économises d’impôts. Comme il n’y a pas de possibilité de redistribuer les avoirs de retraite des membres actifs aux membres retraités, les rachats dans les plans 1e sont beaucoup plus intéressants que dans les solutions des caisses de retraite classiques. Si le plans 1e offre un rendement sur le capital, le rachat volontaire est également protégé en cas de décès et est versé aux bénéficiaires en plus de la rente ou du capital décès assuré.

Réduction des coûts liés aux risques grâce à une approche collective à faible risque

La probabilité que les assurés des plans 1e reçoivent des prestations pour les risques de décès ou d’invalidité avant la retraite est nettement plus faible que dans le plan obligatoire LPP. Les primes de risque sont donc souvent nettement inférieures à celles des caisses de retraite ordinaires. N.b. : Le principe d’assurance doit également être respecté avec les plans 1e. Au moins 4 % des primes totales doivent être utilisées pour assurer les risques de décès et d’invalidité.

Voir dans un autre article comment les plans 1e peuvent être conçus.